Accueil Transport Air Algérie veut conquérir l’Afrique à partir du nouvel aéroport d’Alger

Air Algérie veut conquérir l’Afrique à partir du nouvel aéroport d’Alger

174

La mise en service de la nouvelle aérogare de l’aéroport d’Alger, prévue pour fin 2018, est perçue par Air Algérie comme une véritable aubaine pour se déployer en Afrique. La compagnie aérienne nationale, en difficulté depuis plusieurs années, compte utiliser le nouvel aéroport, ultramoderne, pour desservir plus de capitales africaines.

La nouvelle aérogare accueillera plus de 10 millions de passagers par an et sera utilisée par Air Algérie comme un « hub vers les grandes villes africaines », selon les propos de Nassima Laribi, directrice commerciale d’Air Algérie, rapportés par L’Echo Touristique, ce mercredi 22 novembre.

La compagnie compte exploiter le droit à la sixième liberté pour faire de l’aéroport d’Alger un hub africain de transport aérien de passagers. Ce droit est l’un des privilèges octroyés aux compagnies aériennes par les pays dont elles traversent l’espace aérien. Il donne la possibilité aux transporteurs aériens de faire des haltes commerciales dans leurs pays d’origine lors de vols entre deux pays étrangers, sans que l’escale ne soit motivée par une nécessité technique. C’est cet avantage que compte exploiter Air Algérie en faisant transiter par Alger, ses vols entre l’Europe et l’Afrique et ainsi augmenter sa part de marché dans le tourisme ethnique.

En dehors des pays limitrophes de l’Algérie, la compagnie aérienne nationale est peu présente en Afrique. Elle ne dessert que Bamako, Abidjan, Dakar, Niamey, Nouakchott et Ouagadougou. Mais, grâce au nouveau hub d’Alger, la compagnie algérienne compte rattraper son retard.

Pour capter les voyageurs entre l’Europe et l’Afrique, Air Algérie veut compter sur la situation stratégique de l’aéroport d’Alger mais aussi sur sa politique de bagage généreuse ainsi qu’une grille tarifaire avantageuse.



Laissez un commentaire 🙂