Accueil Culture Connaissez vous l’histoire du Hayek algérien ?

Connaissez vous l’histoire du Hayek algérien ?

Si le port du haîk, est exclusivement maghrébin, il a presque totalement disparu de nos rues.

189



Ce terme désigne un « grand voile carré dont s’enveloppent les femmes musulmanes ». Le mot est emprunté à l’arabe Maghrébin hayek/hayîk, lui même issu de l’arabe classique hâ’ik qui signifie tisserand, car il est dérivé du verbe hâka qui se traduit par : tisser.

L’une des premières références au mot en tant que vêtement, est faite par Diego de Haedo, un espagnol décrivant les femmes algéroise dans son ouvrage datant du XVII e siècle, « Topographia de Argel » (Topographie d’Alger) : « Quand elles sortent de chez elles, elles mettent des manteaux blancs, très déliés, en laine fine ou tissus de laine et soie ».

Le haîk est une étoffe blanche rectangulaire recouvrant tout le corps, et enroulée, puis maintenue à la taille par une ceinture et ramenée ensuite sur les épaules pour y être fixée par des fibules (attaches en métal).



Laissez un commentaire 🙂