Accueil Transport Djisr : Un pont de 17 km pour Alger

Djisr : Un pont de 17 km pour Alger

273

Il vous est sans doute arrivé de contempler le pont d’Istanbul, de Brooklyn ou encore de Lisbonne et de vous demander, pourquoi Alger n’a-t-il pas un pont de cette envergure. Et bien sachez que cela pourrait devenir une réalité.

Ce lundi matin, à l’Ecole polytechnique d’Architecture et d’Urbanisme d’Alger, le projet « Djisr El Djazair » a été présenté par Nacym Baghli, un architecte qui a comme rêve de créer un pont qui donnerait un nouveau visage à la Baie d’Alger.

«Djisr el Djazair c’est d’abord une vision qu’on veut citoyenne, collaborative, interactive. C’est quelque chose qu’on veut partager avec tous les Algériens et Algérois. C’est aussi quelque chose qui concerne leur ville, leur pays et leur quotidien» a-t-il expliqué avant de poursuivre : «Ce projet émerge de la volonté d’un collectif, il n y’a pas que des architectes, il y a aussi des artistes, des ingénieurs, des gens de la littérature, des sociologues, des anthropologues, des historiens, et la société civile ».

« Ce pont permettra de désenclaver la partie Est d’Alger »

Pour Nacym Baghli, en plus de l’aspect esthétique, ce pont permettra de rendre le côté Est d’Alger moins difficile d’accès.

«Ce pont aura plusieurs rôles à jouer, d’abord désenclaver toute la partie Est d’Alger et donc toute la zone, Marsa, Ain Taya, Rouiba, Bordj El Bahri, pour avoir un nouvel Alger dans le futur ».

Ce pont sera payant comme nous l’explique notre interlocuteur : «Il y aura le circuit classique en faisant le tour de la baie, mais il y a aussi la possibilité d’emprunter ce pont avec une application car ça sera aussi un pont intelligent et connecté. Sur votre smartphone, vous pourrez savoir quand vous pouvez emprunter ce pont et à quel prix. Vous pouvez avoir des coûts très attractifs en fonction des tranches horaires».

« Permettre aux Algériens et aux touristes d’apprécier le panorama »

En plus de faciliter l’accès à certains endroits, ce pont pourrait booster le tourisme, en offrant une vue imprenable sur la baie, nous explique Nacym Baghli qui veut donner la possibilité, pas uniquement aux gens qui prennent le bateau, de voir la baie d’Alger mais à tous les Algériens et touristes de pouvoir s’arrêter grâce au pont, au métro, au tramway pour apprécier le panorama sublime et magnifique.

« Donner plus de prestige à Alger »

A la question de savoir combien couterait un projet comme celui-ci, et quand pourrait-il être concrétisé, Nacym Baghli révèle que le coût avoisinerait 1,7 milliard de dollars.

«Le projet est estimé à 100 millions de dollars le kilomètre, un pont pareil de 17 km coutera environ 1 milliards 700 millions de dollars. Selon nos estimations ce pont sera réalisé pour 2030, ou pour le 70e anniversaire de l’indépendance en 2032, et pourquoi pas, pour les JO 2036″, conclut notre interlocuteur.



Laissez un commentaire 🙂