Accueil Culture La fête de la S’beiba célébrée à Djanet dans la pure tradition...

La fête de la S’beiba célébrée à Djanet dans la pure tradition patrimoniale (PHOTOS)

436



Les habitants de la perle du Tassili, Djanet (420 km Sud d’Illizi), ont renoué jeudi avec la fête ancestrale locale de la S’beiba, fierté du Tassili-N’Ajjer, marquant leur profond attachement au patrimoine matériel et immatériel séculaire de la région.

Coïncidant annuellement avec la célébration de la fête religieuse de l’Achoura (10ème jour du mois hégirien de Moharrem), la S’beiba débute aux premières heures de la journée depuis la grande placette de Djanet « Loughiya » par des activités culturelles et artistiques aux rythmes des tambours de la « Ganga » exécutée par des femmes percussionnistes faisant, à travers leurs chants, l’éloge de la bravoure des guerriers, et accompagnée de danses des hommes avec une épée dans la main droite et une étoffe dans la gauche.



Classée par l’UNESCO en 2014 parmi le patrimoine de l’humanité, la fête de la S’beiba, liée intimement aux habitants des ksour d’El-Mihane (entrée Sud de Djanet) et d’Azelouaz (entrée Nord de la ville), est activement préparée depuis « Timoulawine », premier jour du mois de Moharrem, pour atteindre son paroxysme le grand jour appelé localement « Tillillène » par une manifestation ou s’opposent les habitants des deux ksour, parés de leurs plus beaux costumes , à travers une danse « Aghay N’ Ouattey » (bouclage de l’année) qui se poursuit jusqu’au crépuscule, a expliqué Cheikh Hassani, un des notables du ksar d’El-Mihane.

91

Arrière