Accueil Culture Les truffes du désert ou Terfès, un véritable trésor à découvrir (PHOTOS)

Les truffes du désert ou Terfès, un véritable trésor à découvrir (PHOTOS)

507



De couleur presque blanche ou rose, parfois beige tirant vers le mauve, de forme arrondie presque sphérique, ressemblant un peu à de grosses pommes de terre de différents calibres. Odeur et saveur douce fongique, ils poussent après les premières et rares pluies d’automne et d’hiver dans les régions sablonneuses au sud des pays de la méditerranée.

Très connu et recherché par la population du désert, qui l’apprécie pour son goût délicieux et sa valeur nutritive et culinaire, le terfès est le nom véritable de la truffe du désert, entre dans la composition de plusieurs plats locaux. Avec le nom de « truffes du désert » sont appelés plusieurs espèces de champignons qui mûrissent sous-sol, appartenant aux genres Delastria , Picoa ,Terfezia , Tirmania, Mattirolo myces , Loculotuber et tubercules.



La truffe dans la cuisine… 

La recette Mouzabite du Ghardaïa l’associe par exemple aux dattes dans une sauce sucrée-salée qui accompagne le couscous. Dans la région de Tindouf, il est prisé comme un aliment de luxe. A ce jour, « il n’a fait l’objet d’aucune recherche scientifique spécifique ni de culture expérimentale.

certaines décorent les plats festifs de couscous avec de belles truffes appétissantes, et d’autres en agrémentent le traditionnel tadjine ezzitoune  avec de la viande de veau, ou encore elles en font une farce mélangée à des légumes pour farcir des entrées ou des salés. Toutes ces femmes s’accordent, toutefois, sur la difficulté de nettoyage de ce fruit renfermant beaucoup de terre sous chacune de ses innombrables stries.

Le Terfass… également un remède pour les yeux…

Son intérêt gustatif dans des mets traditionnels et modernes, le Terfass possède,  également, des vertus curatives pour l’oeil notamment, et ce grâce à son suc naturel qui est ajouté à l’antimoine (Khôl).

Encore plus, il est rapporté dans la Sunna Nabawiya, que le Prophète Mohamed (QSSL) a dit : « Quel excellent condiment … La truffe est [de la nature] de la manne et son suc est un remède pour les yeux ».  La « manne » étant ici synonyme de don de Dieu, car la truffe pousse sans graines, ni  culture, ni irrigation.

Un autre fait mérite qu’on s’y arrête, à  propos de la truffe. Aucune tentative de culture de ce fruit n’a été enregistrée, à  ce jour, car vouée à l’échec, selon les spécialistes du domaine, qui  estiment que c’est là une autre preuve du caractère inimitable  de ce condiment, qui  selon le Hadith du Prophète Mohamed (QSSL), est « de la manne » offerte par Dieu aux êtres humains.

11

Arrière