Missionnées par le musée ethnographiques du Trocadéro pour étudier les Aurès en 1935, Germaine Tillon et Thérèse Rivière en profitent pour réaliser de superbes clichés des femmes berbères de la région chaouie. Ces 120 photos inédites sont rassemblées pour la première fois dans le cadre d’une exposition à Montpellier intitulée « Aurès 1935″.

« Se déplaçant à dos de mulet dans les montagnes traversées de gorges et dépourvues de route, où la présence coloniale française se résume alors à un administrateur et quatre gendarmes, les deux jeunes femmes passent deux ans ensemble, en étant totalement intégrées dans la société chaouia », a expliqué Christian Phéline, le commissaire de l’exposition, à l’AFP.

Laissez un commentaire 🙂