Accueil Culture Pour le ministère du Tourisme, les Berbères sont des “étrangers”

Pour le ministère du Tourisme, les Berbères sont des “étrangers”

132

Dans une rubrique de présentation de la gastronomie algérienne sur le site du ministère du Tourisme et de l’Artisanat, il est affirmé que les Amazighs sont des étrangers pour l’Algérie.

« La cuisine algérienne bénéficie également d’une multitude d’influences étrangères : berbères, turques, espagnoles et françaises », peut-on lire dans le texte publié sur le site officiel du ministère, sous la rubrique « Connaître l’Algérie ».

Capture d’écran / Site ministère du Tourisme

Le texte, en parlant d’influence étrangère berbère sur la cuisine algérienne, met les Berbères sur le même pied d’égalité avec de vrais étrangers et anciens envahisseurs de l’Algérie tels que les Turcs, les Espagnols ou les Français.

Pourtant, l’auteur de la brochure semble bien connaître l’Algérie, puisqu’il développe dans son explication les subtilités de la gastronomie algérienne en parlant de Kemia, de Hmiss, de Tajines et de pâtisseries algériennes « exclusivement faites à base d’amandes, de pistaches, de noix et de noisettes ».

Dans son texte, l’auteur va même jusqu’à parler du couscous comme plat national. Ignore-t-il que ce plat est typiquement amazigh et est commun à toutes les populations appartenant à cette vaste aire géographique historiquement amazighe ?

La publication de tels propos sur le site officiel d’un ministère de l’Algérie, État qui reconnaît Tamazight comme langue nationale et officielle et l’amazighité comme composante fondamentale de l’identité nationale, pousse à poser plusieurs questions.

Ces propos sont-ils le fruit amer d’une initiative personnelle motivée par l’ignorance ou un déni d’identité ou sont-ils le reflet d’une orientation assumée du ministère en question.



Laissez un commentaire 🙂