Accueil Culture Une bande dessinée raconte la guerre d’Algérie par les femmes Algériennes

Une bande dessinée raconte la guerre d’Algérie par les femmes Algériennes

1016

Sobrement intitulée « Algériennes », une bande dessinée racontant la guerre d’Algérie par le prisme de femmes paraît en France.

Regard croisés… et féminins. L’originalité d’Algériennes se trouve certainement dans la galerie de portraits de femmes liées de près ou de loin à la guerre d’Algérie que le livre parvient à dresser. Cette bande dessinée, signée par Swann Meralli servi par le coup de crayon de Deloupy, sort ce mercredi dans les librairies françaises.

La guerre d’Algérie vue par des femmes

album BD Algériennes guerre
L’auteur a fait le pari de raconter la guerre d’Algérie par les femmes. Extrait de « Algériennes » de Merralli et Deloupy parue aux éditions Marabout.

L’histoire suit Béatrice, une Française d’une quarantaine d’années. En lisant un jour un journal, elle comprend qu’elle est la fille d’un soldat français appelé pour étouffer le mouvement indépendantiste algérien. Alors que son père se mure dans un silence, Béatrice, aidée de la fille d’un harki, part en Algérie. Sur place, elle rencontre plusieurs femmes qui témoignent de leur vécu. Ainsi, Béatrice parvient à recoller les morceaux d’une histoire familiale enfouie. Par la même occasion, elle porte un nouveau regard sur la guerre d’Algérie.

Docu-fiction

album bande dessinée algériennes
Les auteurs parviennent à restituer l’ambiance d’Alger. Extrait de la bande dessinée « Algériennes ».

Entre fiction et réalité, « Algériennes » veut raconter l’histoire de la guerre d’Indépendance côté femmes. « La guerre d’Indépendance, ça a aussi été la guerre des femmes dans la guerre des hommes […] Et donner la parole aux femmes parce que ça me saoule, quand on parle d’Histoire, qu’on ne mentionne que les guerres et les grands hommes », estime l’auteur dans les colonnes d’Expressions Vénissieux.

Album BD Algériennes
L’album BD Algériennes de Merralli et Deloupy ne fait pas l’impasse sur la torture subie par les femmes durant la guerre.

Pour réaliser cette bande dessinée et restituer l’ambiance d’Alger, le scénariste et son dessinateur ont visité la capitale algérienne. Swann Meralli raconte avoir mené une enquête, à mi-chemin entre un travail de journaliste et d’historien. « Algériennes » est « un roman graphique destiné à un public adulte, une fiction documentée […] Je ne suis pas journaliste, je n’ai pas vécu l’affaire, que pouvais-je faire de mieux que le plein de témoignages de bords différents ? Cela apportait du recul », dit-il encore.

Laissez un commentaire 🙂